L’intitulé du sujet qui s’inscrit dans la note de cadrage sur les productions graphiques pour l’épreuve d’histoire-géographie du baccalauréat des séries S, L et ES, illustre le deuxième thème, « les territoires dans la mondialisation ».

Certains objectifs doivent commander la conception puis la réalisation de ce croquis :

  • Il ne faut pas limiter la carte à une simple typologie des territoires : la première partie de la légende est centrée sur les territoires plus ou moins intégrés, la deuxième sur les dynamiques qui entraînent une inégale intégration.
  • Il est indispensable d’inclure quelques facteurs qui conduisent à cette partition du monde : des centres d’impulsion et des flux (marchandises, capitaux, informations) qui contribuent à l’insertion dans la mondialisation de certains territoires et d’autres qui au contraire la freinent.
    -* Les dynamiques s’inscrivent à travers des flux mais aussi dans une diachronie explicite (par exemple des mégalopoles anciennes face à des mégalopoles émergentes…)

  • Il faut travailler sur les échelles afin de montrer que la mondialisation est multiscalaire…

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.